Que faire et voir en Iran : top 10 des choses immanquables

Que faire et voir en Iran : top 10 des choses immanquables
3 (60%) 8 votes

Pays chargé d’histoire, l’Iran mérite qu’on s’y attarde et, surtout, que l’on s’y rende. Outre sa culture millénaire, sa superficie – égale à trois fois celle de la France – et une flopée de paysages différents allant du désert à la mer en passant par la montagne, tu y trouveras une population des plus accueillantes. Après quinze jours passés sur place, à vadrouiller et noter le maximum de bons plans à te transmettre, je peux t’assurer que l’Iran – bien loin de l’image tronquée trop souvent relayée ici – vaut le détour. A tel point qu’il te faudra choisir les lieux et activités ! Tu dois sûrement te demander : que faire en Iran ? Réponse avec mon petit topo sur ces dix choses essentielles à y faire et voir.

Le désert du Dasht-e-Lut

Une petite expédition en 4×4 pour aller grimper sur une colline qui se trouve être le point le plus chaud du monde (en été, évidemment) ! Rien que ça ! Et plutôt que de tracer une journée, je te conseille de faire ça en trois jours, histoire de dormir à la belle étoile, te baigner dans une oasis et découvrir les kaluts, des paysages encore plus fous et imposants que la Monument Valley de l’ouest américain. La roche noire et les dunes occupent tout l’horizon, ça dépasse l’entendement ! Le budget est de 305€ pour deux personnes pour 2,5 jours, comprenant le trajet (départ de Kerman) et le chauffeur qui va avec, le guide anglophone ainsi que la nourriture et l’hébergement. Sachant qu’en étant plus nombreux, le prix par personne sera dégressif. Pense à jeter un oeil à mon article Préparer un voyage en Iran : ce qu’il faut absolument savoir pour profiter pour maximum de ton voyage sans mauvaise surprise.

Iran Kaluts du Desert Dasht e lut

Iran Kaluts du Desert Dasht e lut

Yazd

Rien de mieux pour commencer et bien s’imprégner de la culture iranienne. Ville typique, Yazd m’a de suite plu : ses couleurs chaudes, son ambiance zen, sa vieille ville authentique, ses mosquées… et ses cafés où apprécier le magnifique coucher de soleil, en buvant un thé. Le tout sur un rooftop s’il-te-plaît ! Un petit plaisir que tu peux aussi t’offrir de ton hôtel (10€ la nuit perso, et c’était nickel) ou ta guesthouse. Comment y aller ? Deux solutions : tu prends un vol interne depuis Téhéran (80€ et c’est bon) ou un bus, c’est bien desservi. Sachant qu’autour, il existe plein d’excursions à réaliser (genre le village abandonné de Kharanaq), c’est vraiment quelque chose à faire en Iran. D’ailleurs, tu peux retrouver mon itinéraire complet détaillé (sur deux semaines) ici !

Yazd iran

Yazd iran

Le désert de Maranjab

Un lieu très prisé par les Iraniens eux-mêmes, essentiellement le week-end pour sortir de la ville et profiter de la nature. Tu te balades sur des dunes de sable comme dans les films ou dessins animés qui te faisaient rêver petit(e), tu caresses des dromadaires (en liberté et pas un truc de touristes), tu dors dans un caravansérail, tu immortalises cet horizon incroyable…Et question budget, ça vaut vraiment le coup :  35€ pour le trajet en voiture (depuis la ville de Kashan), le repas et la nuit. Voilà ce que tu peux faire en Iran, te faire plaisir sans forcément claquer des mille et des cents.

dune Desert du Maranjab iran

dune Desert du Maranjab iran

Le village rouge d’Abyaneh

Toujours depuis la ville de Kashan, histoire de faire d’une pierre deux coups. Voire plus 😉 Alors je vais être clair et concis : tout est dans le titre ! Enfin quasiment. Pour t’en dire plus, les maisons de couleur ocre à rouge vif, construites de pierre et de bois, donnent une vue sur une vallée et tu en prends plein les yeux. Les rivières et montages avoisinantes offrent des balades superbes, dans un climat frais qui te permet de respirer à pleins poumons. Question pratique, tu peux t’y rendre pour 12€ par personne (soit 500 000 rials, que tu aies l’idée du taux de change), assez rapidement, et c’est l’occasion de découvrir un village traditionnel unique où l’artisanat et l’agriculture constituent encore l’essentiel de l’activité.

mosquee Kashan

mosquee Kashan

Ispahan

Si tu aimes l’histoire, tu vas être servi(e) ! Ancienne capitale de l’empire Perse, Ispahan rassemble une kyrielle de monuments parmi les plus beaux et symboliques du Moyen-Orient. Revers de la médaille : les visites sont payantes (4/5€). Outre le côté culturel et historique, la ville s’avère très paisible et agréable, notamment grâce à ses nombreuses irrigations qui en font une ville verte très relaxante. Pose-toi à une terrasse de la grande place Naghsh-e Jahan, bois un thé, mange une glace, bronze tranquillou, profite ! Après avoir visité les nombreux palais et mosquées, ou la cathédrale Saint-Sauveur (et ouai, surprise !), tu l’auras mérité 😉 Et pour vraiment te reposer, rien de mieux qu’une nuit dans un bon lit à l’hôtel, gérable autour de 25€ la nuit. Et négocie, c’est le jeu et c’est accepté ! Pour être bien calé(e) sur ce qu’il faut savoir avant de partir, je te dis tout ici !

Le bazar de Téhéran

Un lieu bluffant et je suis très sérieux ! Quand tu reviens de la montagne, de la forêt ou du désert, tu prends une sacrée claque en enchaînant par Téhéran. D’une part car la ville s’étend sur des kilomètres, d’autre part car les embouteillages en font de même. Résultat : je voulais du calme. Alors direction le bazar (bus, taxi, metro), le plus grand du monde soit-dit en passant ! Noyé parmi les locaux, qui y font leurs courses quotidiennes diverses et variées, je n’y ai croisé quasiment aucun touriste ni boutique souvenir. La définition du dépaysement quoi, quel bonheur.

Skier dans les montagnes de Téhéran

Je ne t’ai pas menti lorsque je disais qu’on trouve dans ce pays une variété impressionnante de paysages. Et hop, faire du ski constitue encore une autre réponse à la question : que faire en Iran. Et ça n’a rien de compliqué en plus ! Depuis le nord de Téhéran, tu peux prendre une télécabine qui relie les sept stations composant la chaîne de l’Elbourz, le massif long de 12 km. Pas moins de onze sommets principaux, tous à plus de 3 000m, avec le mot Tochal comme point culminant à 3 964 m. Un kiff partagé par les locaux, et accessible 8 mois sur douze. Alors profite-en aussi !

Dormir dans un caravansérail

Un logement particulier lié à l’histoire de l’empire Perse. La présence de la route de la soie ainsi que celles des nombreux marchands nécessitaient l’existence de l’équivalent de nos relais poste européens. Cette « grande maison pour caravane », selon l’étymologie en persan, est un logement fortifié composé de trois parties : les écuries pour les montures et bêtes, les magasins pour les marchandises et les chambres pour les gens. Généralement situés à 30 km les uns des autres, les caravansérails se trouvent majoritairement fréquents d’étrangers. Quand ils ne sont pas carrément reconvertis en hôtel : le commerce un jour, le commerce toujours.

Chiraz

Ancienne capitale de l’empire Perse (1750-1794), cette ville située au sud-ouest du pays reste l’épicentre culturel et artistique. Je ne compte plus les mosquées (dont Nasir-ol-molk), mausolées (dont chah Cheragh), palais, jardins et autres bazars (dont Vakil) à visiter. Cela dans un cadre naturel hallucinant, au pied des monts Zagros, à une altitude d’environ 1 500m, avec un rivière (sèche ou fournie selon la saison) qui se jette dans le lac salé de Maharloo. Allez, j’enfonce le clou : la ville est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Persépolis

Il suffit de pousser un peu quand tu es à Chiraz (70 km au nord-est) et c’est bon ! Et honnêtement, ce serait une petite boulette de ne pas le faire. Si tu organises bien ton séjour, tu as le temps et ne le regretteras pas. Fruit du projet de Darius 1er, ce site archéologique démontre encore à l’heure actuelle la richesse culturelle de l’Iran. Plein de styles architecturaux y apparaissent, que ce soit dans les constructions, les sculptures et orfèvreries. Entre les appartements royaux, habitations, autels, portes en pierre, jardins, tu ne sais plus où donner de la tête ! Sans oublier les escaliers sculptés, d’une beauté… Et oui, Persépolis est également inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO (malgré la destruction partielle par Alexandre le Grand en -331 avant J.C). Alors si tu te demandes encore ce que tu peux faire en Iran, c’est aussi faire un saut dans l’Histoire.

Un petit conseil supplémentaire pour la route, si je peux me permettre : ne tarde pas trop ! L’Iran gagne en popularité, le tourisme s’y développe et tu le sais très bien, un pays n’est jamais aussi beau que lorsqu’il brille encore par son authenticité. Et pour optimiser ton budget, vas-y en saison basse (durant l’hiver, comme moi) pour profiter de prix divisés par deux 😉

Alex Vizeo
alex@vizeo.net

Créateur de Vizeo.net, je suis parti réaliser mon rêve de faire le tour du monde en solo pendant un an. Durant mon voyage en sac à dos autour du monde, j'ai voulu partager ma passion à travers mon blog de voyage et mes vidéos....et depuis, je ne me suis jamais arrêté ! Mon but, vous montrer que c'est à la portée de tous et vous donner envie de partir à votre tour !

Aucun commentaire

Ecrire un commentaire